04/01/2011

Allaitement long et allaitement pendant la grossesse

Attention, sujet délicat!!!



Lapinet (2 ans et 4 mois) est toujours allaité (enfin, tète toujours même si je n'ai plus de lait - voir plus bas) et je suis enceinte de 8 mois. Surpris

 

Je me souviens, pendant la grossesse de Lapinet, le gynécologue m'avait demandé si j'avais l'intention d'allaiter.  Et je lui ai répondu (comme beaucoup de mamans): "Oui, si j'y arrive".  Il a bien ri, avant de me dire que la nature était bien faite et que toutes les mamans (sauf quelques exceptions) ont assez de lait pour nourrir leur enfant. Je suis sortie du rendez-vous heureuse, un peu plus confiante en moi, et avec une référence de livre: "L'allaitement - Marie Thirion".  (Le gynécologue m'avait aussi conseillé de lire "Pour une naissance heureuse - Isabelle Brabant".  Un livre qui parle de la grossesse et de l'accouchement tout naturellement, et qui explique qu'il faut avoir confiance en soi, que la nature est bien faite - encore une fois! -  et qu'il ne faut pas craindre la douleur).

 

L'allaitement, donc!  Je m'étais fixée comme objectif (avec mon Jardinier) d'allaiter exclusivement pendant les 6 premiers mois, comme conseillé par l'ONE, les pédiatres et tout le toutim.  L'allaitement s'est bien mis en place, pas d'engorgement, mastite, etc...  Juste un bébé qui réclamait assez souvent, la nuit y compris!  Vers 6 mois, j'étais épuisée de ne pas pouvoir passer une nuit complète, alors on lui a donné un biberon le soir, pour "vérifier quelle quantité il prenait" afin de s'assurer qu'il ait "assez".  Pfff, maintenant, on en rigole, parce que ca n'a rien changé du tout!!!  Si, juste une chose, c'est le Jardinier qui donnait le biberon, ce qui me permettait de prendre une douche sans me presser et sans me demander constamment si bébé n'allait pas réclamer son dû!  Il a fallu 1 an pour que Lapinet passe ses nuits.  Autant dire que le biberon n'a rien résolu!


Mais donc, revenons à nos 6 mois d'allaitement exclusif.  J'ai rencontré, juste avant ce cap des 6 mois, une maman qui allaitait toujours sa fille de 8 mois.  Je me demandais comment faire: donner la tétée avant ou après la soupe, la panade, ne plus donner de tétée à midi, etc...  Et elle m'a répondu tout simplement: "Tu fais comme maintenant, à la demande, ne te pose pas de question.  Si ton bébé a encore faim après sa soupe, tu lui donnes le sein".  Et effectivement, c'est ce qui s'est passé.  Donc on a continué l'allaitement.  Toujours sans se fixer de limite.  Etant donné que cela se passait bien, et que cela convenait à toute la famille (il faut être soutenue par son mari quand même), pourquoi arrêter?

 

Ok, le premier anniversaire de Lapinet passe, il tète toujours (et dort maintenant toute la nuit, YES!) mais de moins en moins souvent en dehors des heures habituelles (matin, midi, soir).  Je remarque que cela commence à déranger un peu les gens quand j'allaite à l'extérieur (même si je ne m'exhibe pas), et moi aussi du coup. Heureusement, je n'ai presque jamais eu de remarques négatives, juste des mines étonnées.  Et quand on me demandait si j'avais encore du lait, j'étais tellement sûre de moi dans mes explications que les gens avaient le "bec cloué".  Et on ne m'en parlait plus.

 

Et après?  Après, et bien, bébé2 a été mis en route et là, ce n'était pas le moment d'arrêter.  Ah non, pour que Lapinet sente que c'est à cause du bébé qu'il ne peut plus téter, non non non! Donc on a continué. 

 

Jusqu'à 6 mois de grossesse, pas de souci.  Après, c'était un peu plus compliqué: je n'avais plus de lait (normal pendant une grossesse).  Mais mon Lapinet ne voulait pas lâcher le sein pour autant.  Donc il "tétouillait", un peu comme s'il avait une sucette (pourquoi le fait de tétouiller dérange certains alors qu'un bambin avec la sucette constamment au bec ne choque pas???).  Sauf que ca fait maaaaallllll, très mal de donner la tétée sans avoir de lait, la première minute seulement, après, ca passe, heureusement.


Et maintenant?  J'en suis à 37 SG et il tète toujours, 2 à 3 fois par jour, avant de s'endormir ou au réveil, pour le plaisir ou pour se rassurer, non plus par besoin alimentaire.

 

Et quand le bébé sera là?  Et bien, s'il le souhaite, il tétera encore, et recevra à nouveau du lait.


Et voici la série de questions auxquelles je suis confrontée actuellement:

 - la tétée pendant la grossesse ne favorise-t-elle pas les contractions?  Non, sinon, j'aurais déjà accouché  depuis quelque temps. Rigolant

 - auras-tu du colostrum à la naissance du bébé?  Oui, et beaucoup plus que si Lapinet ne tétait plus.  C'est tout bénéfice pour le bébé.

 - est-il possible d'allaiter deux enfants?  Oui, et je crois que je vais même éviter les soucis d'engorgement grâce à cela: si je sens que les seins gonflent, je demanderai à Lapinet de téter et hop, tout redeviendra normal.  Enfin, j'espère...

 - tu vas l'allaiter jusqu'à quand?  Je ne sais pas, idéalement jusqu'à ce que Lapinet se sèvre de lui-même ... mais pas jusqu'à 6 ans quand même!

  - tu ne vas pas t'épuiser?  Ah bein ça, je n'en sais encore rien.  Je crois que je devrai m'accorder quelques pauses dans la journée, boire beaucoup d'eau et bien m'alimenter.  Après, on verra.  Je vous tiendrai au courant. Clin d'œil


Et pour toutes les autres questions que vous vous poseriez, je vous dirige vers cette page de La Leche League qui traite bien du sujet.

 

 

Encore quelques précisions:

 - je parle ici de mon expérience personnelle, et je respecte le choix de chacun(e).  Je veux simplement, par ce billet, montrer que l'allaitement long est possible.

 - encore une fois, je parle ici d'un allaitement "normal", qui se déroule bien.  Rien ne sert de s'acharner si quelque chose va mal dans l'allaitement ou si on ne le sent pas.  Comme dit précédemment, il vaut mieux donner un biberon avec amour qu'allaiter sous la contrainte.

 - pour l'allaitement long ou le co-allaitement, il est encore plus important d'avoir le soutien de ses proches et de son conjoint surtout.

 - beaucoup d'enfants allaités se sèvrent d'eux-même lorsque la maman est enceinte (parfois, la maman elle-même n'est pas au courant et c'est cela qui lui met la puce à l'oreille).  En effet, les hormones font que le lait change de goût ... mais ca n'a pas eu l'air de déplaire à Lapinet.

 - je me demande pourquoi une maman qui décide de ne pas allaiter son bébé est classifiée de "mauvaise mère" par la société (dans certaines maternités en Belgique en tout cas) et quand on allaite plus de 6 mois, ca ne va pas non plus, l'enfant risque d'avoir "des problèmes" plus tard.  Faudrait savoir!

 - je dis souvent: "l'allaitement est quelque chose de naturel, mais il faut être bien informée avant pour ne pas se décourager et arrêter suite aux conseils de personnes qui pensent tout savoir".

 - pourquoi les personnes qui "mettent en garde" contre l'allaitement (long ou pas) sont très souvent des personnes qui elles-mêmes n'ont pas allaité???  Il vaut mieux aller chercher des infos auprès d'organismes spécialisé ou auprès de mamans ayant allaité.

 

J'espère ne pas vous avoir choqué(e)s.

Allaitement long.jpg


07:09 Écrit par Stef dans Maternage | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

et bien voilà, tout en finesse! je suis fière de vous!

Écrit par : ingrid mathieu | 05/01/2011

Moi je t'envie!!!!
Profite un maximum!
Biz

Écrit par : Poulette des C... | 05/01/2011

Les commentaires sont fermés.