17/03/2011

2 mois

Ma Poussinette, deux mois déjà que tu es parmi nous.  Je me souviens très bien de ton arrivée, quel beau souvenir!  Rien qu'en l'évoquant, j'en ai les larmes aux yeux. 

Je me souviens, quand j'étais enceinte de toi, de cette petite boule sur le haut de mon ventre, à droite, que je carressais, c'était ton pied.  Et dès ta naissance, lorsque je touchais ton pied, tu tendais ta jambe, pour le pousser fort contre ma main, afin que je le carresse, comme quand tu étais au creux de moi.

Je me souviens de ton odeur les premiers jours, l'odeur de mon dedans.  Odeur suave.

Je me souviens des premières tétées, tu as tout de suite compris comment il fallait faire.

Je me souviens de ces renvois, si difficiles à faire sortir et qui te faisaient tellement mal.

Et maintenant?  Tu tètes toujours autant, parfois tellement que tu régurgites une quantité telle que nous devons allons nous changer toutes les deux (ou ton papa!) parce que nous sommes trempées.  Toi, tu souris juste après nous avoir aspergés.

Tu dors toujours avec nous (le lit de 1m20 devient un peu juste...) mais tu acceptes maintenant de terminer la nuit dans ton berceau, à côté de notre lit.  Chouette, je peux à nouveau dormir sur le ventre, ou tout contre ton papa.

Tu aimes être en contact avec nous: tu restes de loooongues minutes, ta joue contre la nôter ou ta tête blottie dans le creux de notre cou, sans bouger.  On dirait que tu savoures ces instants (et nous aussi).

Tu acceptes de rester seule dans le parc ou dans le relax, mais pas plus de 10 minutes (juste le temps pour moi de manger mais pas encore assez pour prendre un bain - 2 mois sans bain, c'est long!).

Tu aimes qu'on te prenne dans nos bras et qu'on te promène partout dans la maison.

Tu es très attentive lorque ton grand frère te parle ou te fais des bisous un peu partout.

Tu souris beaucoup: pendant (!) ou après la tétée, et maintenant tu souris aussi quand on te le demande.

Tu adores t'endormir dans l'écharpe, tout contre moi (et moi aussi!).

Alors, c'est vrai qu'on ne te laisse pas souvent pleurer, qu'on te porte beaucoup, qu'on te laisse dormir avec nous, etc...  Mais je sais que tout cela ne durera pas et que, même si c'est fatiguant, je profite de chaque moment avec toi, car tu grandiras vite.

Et le bain, j'aurai bien assez de temps plus tard pour le savourer!

Merci à toi d'être là ma Poussinette.

 

Dans le canapé.jpg

 

07:09 Écrit par Stef dans Maternage | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Merveilleux message d'amour. Vraiment merveilleux...

Écrit par : Le Jardinier | 17/03/2011

Quel beau texte! Merci de partager ça...
Dorlotez-la, portez-la, bercez-la et consolez-la autant que vous pouvez, on ne reçoit jamais trop d'amour quand on est une petite poussinette. Et celle-ci doit être comblée!

Écrit par : LaVAche Kikou | 19/03/2011

Les commentaires sont fermés.