19/03/2012

Lumbago

Environ tous les ans, il revient.  Son arrivée est souvent prévisible: en me lavant les cheveux, en portant un sac de granulés pour les chevaux, en retournant le tas de compost avec la pelle, etc...  Pourtant, cette fois, je ne l'ai pas vu venir, je n'ai rien fait de spécial.  Même l'huile essentielle de gaultérie n'y a rien fait.  Il m'a fallu plusieurs jours après les manipulations de l'ostéopathe pour m'en remettre.  Cette fois, c'est décidé, je n'attendrai plus d'avoir mal pour aller chez lui: je prendrai rendez-vous tous les 6 mois!

Seule la chaleur me faisait du bien.  Vive les bouillottes en noyaux de cerise!  Ma préférée, c'est celle-ci, qui couvre bien le dos de part en part.

Bouillotte sans sangles.JPG

 

Mais voilà, avec 2 enfants, il est presque impossible de rester allongée sur le canapé.  Alors je l'ai améliorée en lui cousant des sangles.  Je la porte comme une ceinture et je peux me lever tout en ayant le dos bien au chaud.

 

Bouillotte avec sangles.JPG

09:43 Écrit par Stef dans Couture | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.