20/04/2012

Placenta

Dans mon récit de naissance, il y a tout de même une petite déception dont je ne vous ai pas parlé.  Cela concerne le placenta.  J'aurais aimé l'emporter, afin de le mettre dans un trou dans le jardin, et y planter un arbre par-dessus.

Plusieurs mois avant l'accouchement, j'en ai parlé à notre gynécologue, qui a été étonné par ma demande.  Il a répondu par la négative.  Mais comme je suis tenace, à chaque visite, j'en remettais une couche et je réitérais ma demande.  Il s'est renseigné et m'a répondu qu'il était impossible que je le reprenne (c'est accepté si on accouche en maison de naissance, ou à domicile).  Il m'a dit: "Si on vous empute d'une jambe, vous ne retournez pas chez vous avec elle.  Pour le placenta, c'est pareil.  Cela limite le risque d'infection".  J'ai pas su quoi répondre.

Je dois tout de même avouer que, quand j'ai vu le gynéco jeter le placenta (après nous l'avoir montré et décrit) dans la poubelle de la salle d'accouchement puis quitter la pièce, j'ai pensé que si j'avais un sac plastique, j'aurais pu demander à mon Jardinier de le reprendre en douce (je ne sais pas s'il aurait accepté).  Personne n'aurait rien vu.

 

Alors quand je lis ceci, cela me rappelle cette déception et je regrette ne pas avoir osé le "voler".

07:29 Écrit par Stef dans Maternage | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.