31/10/2014

La voie lactée

Dixième lecture proposée par LLL

 

Tout comme le livre précédent (Pour une parentalité sans violence), celui-ci est du même auteur et s'inscrit dans la même trame: un petit condensé de tout ce qui touche à l'allaitement (comment faire pour que ça marche, manque de lait, mauvais lait, allaitement et reprise du travail, diversification alimentaire, allaitement à long terme, etc...).

 

A offrir à toute jeune maman qui désire allaiter (80 pages).

 

La voie lactée.JPG

 

Quelques passages qui m'ont plu:

 

Au cours du XXème siècle, la pasteurisation du lait, les progrès fait dans l'hygiène (eau potable, stérilisation des biberons) et dans la mise au point de substituts du lait maternel, ont pu faire croire, au moins dans les pays riches, que sein et biberon étaient équivalents, voire que le biberon était préférable dans la mesure où il permettait de doser exactement les quantités absorbées par l'enfant et où il bénéficiait d'une "qualité constante".

 

La raison principale des si nombreux échecs d'allaitement dans notre pays est simple: l'allaitement, comme beaucoup d'activités humaines, est un art d'imitation, qui nécessite d'avoir sous les yeux des modèles à imiter.  Or chez nous, la femme qui accouche de son premier bébé a très peu ou pas du tout vu de bébés au sein.  Pour un bébé allaité, elle aura vu cinquante bébés au biberon dans son entourage, dans les films, publicités, photos de magazine, affiches, etc...

 

... tout cela ne fait que refléter l'ignorance de tous (mères, pères, entourage familial, professionnels de la santé) de ce qu'est réellement la relation d'allaitement: une relation qui ne se mesure pas (pas de pesée ni de minutage de la tétée ni de l'intervalle entre les tétées), une relation qui n'est pas que nourriture, mais est aussi câlin, contact peau à peau, échange d'odeurs, de paroles, réassurance, portage, bercement, endormissement, etc...

 

Le travail des femmes n'est pas un phénomène nouveau.  De tout temps, les femmes ont accompli des tâches variées, mais en général au domicile ou non loin de la maison.  Le problème à commencé à se poser quand les femmes sont devenues massivement des travailleurs salariés dont le travail impliquait une absence prolongée de la maison.  Il est indéniable que le travail des femmes à l'extérieur a été un des facteurs de la désaffection pour l'allaitement maternel au cours du XXème siècle.

 

Les groupes de mères, tels les groupes LLL, trouvent toute leur place.  En effet, dans l'aide mère à mère, l'animatrice ne se présent pas comme l'expert, la "spécialiste" qui "sait" et dit ce qu'il faut faire.  Au contraire, tout en faisant bénéficier la mère de l'expérience accumulée de centaines de milliers d'autres mères, elle chercher à lui redonner, à elle et au père, le rôle d'experts en ce qui concerne leur propre enfant.

28/10/2014

Pour une parentalité sans violence

Neuvième lecture conseillée par LLL

 

Ce chouette petit (90 pages) bouquin, écrit par Claude-Suzanne Didijean-Jouveau, est à mettre entre toutes les mains des futurs parents!  

Sans entrer sans les détails, il aborde divers aspects du maternage (sommeil, doudous, pleurs, colères, portage, allaitement, propreté, etc...) et cite en fin d'ouvrage des références d'autres livres si on souhaite aller plus loin dans un domaine en particulier.

 

Une chouette lecture rapide!

 

Pour une parentalité sans violence.JPG

 

 

16/10/2014

Liquidation chez Petite Chérie Obéron

Mon fournisseur de tissu préféré liquide ses tissus, pas chers pas chers...

 

 Si vous êtes dans la région de Bertrix ce samedi, allez-y faire un tour Sourire

 

Toutes les infos ici.

13:13 Écrit par Stef dans Couture | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |