28/11/2014

Pour une naissance à visage humain

Quatorzième lecture conseillée par LLL.

 

Ces petits manuels succins sont très bien faits.  J'aime beaucoup: peu de pages, directs, faits concrets et une bibliothèque ressource à la fin qui permet d'aller plus loin si on le souhaite.  On trouve également à la fin de l'ouvrage une "liste de questions à poser" afin de s'assurer que l'accouchement se déroulera (si tout se passe bien) comme on l'a souhaité.

 

Ce livre traite de la naissance sous 2 points de vue: le premier qui voit la grossesse et l'accouchement comme des situations à risque; et le second qui y voit un processus physiologique qui, sauf exception, se déroule naturellement et avec peu d'intervention extérieure.

 

14-11-10_1622.JPG

 

Quelques passages qui m'ont plu:

Note de l'auteur: "Je ne prétends pas, en moins de cent pages, aborder tous les aspects de la question en détail.  Mais j'espère en dire assez pour éveiller la curiosité et donner envie de s'informer davantage."

 

L'induction de l'accouchement, via la perfusion d'ocytocine, provoque très brutalement des contractions fortes, très rapprochées et douloureuses, qui vont pousser la femme à réclamer la péridurale.

 

La positon couchée sur le dos, les jambes relevées, pieds dans les étriers, est sûrement la plus mauvaise, la plus anti-physiologique qui soit.  Historiquement, elle a été imposée par les médecins auxquels elle offrait le meilleur confort pour surveiller et intervenir.

 

L'aspiration gastrique, un geste quasiment systématique dans les maternités françaises et dont bien peu de parents sont au courant.  Il s'agit d'introduire une sonde dans l’œsophage, et très souvent jusqu'à l'estomac, ce qui est une façon plutôt violente d'accueillir le nouveau-né: la première chose que l'on fait passer dans ses voies digestives, ce n'est pas le lait de sa mère, mais un tuyau en caoutchouc!

 

Les commentaires sont fermés.