30/01/2015

Gâteau d'anniversaire "cheval au galop"

Pour le goûter d'anniversaire avec ses copines, ma Poussinette voulait encore un gâteau sur le thème des chevaux.  Là, pas de mérite pour moi, j'ai utilisé un moule en forme de cheval qui galope (trouvé chez A.lice D.élice) et décoré avec un peu de pâte à sucre.

 

Cheval au galop.JPG

07:43 Écrit par Stef dans Cuisine | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

26/01/2015

Gâteau d'anniversaire "tête de cheval"

Pour ses 4 ans, ma Poussinette voulait un gâteau "cheval".  Hop hop, un petit tour sur internet et je trouve de jolies idées.

 

Tête de cheval.JPG

 

Prendre un plat à gratin, pour y cuire le gâteau (moelleux au chocolat chez moi) et découper la tête avec un gabarit.  Recouvrir de pâte à sucre pour le décor.  Voilà, c'est fait!  Et ça a plu!

 

Note pour plus tard: égaliser la surface du gâteau avant de le recouvrir (on dirait qu'il a des boutons sous la peau...)

07:39 Écrit par Stef dans Cuisine | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

23/01/2015

Comment ne pas être une mère parfaite

Dix-huitième lecture proposée par LLL.

 

Un mignon petit livre, écrit avec beaucoup d'humour, qui relativise les problèmes et les questions que se posent les mamans à propos de l'accouchement et du maternage.

 

 

14-11-28_1856.JPG

 

Quelques passages qui m'ont plu:

 

Ne restez pas seule si vous avez un coup de blues.  J'ai fait un "marché" avec ma famille: j'accepte d'inviter tout le monde le dimanche à midi à condition qu'au moins 2 personnes arrivent à 10h30 et se chargent de jouer avec les enfants.  (J'adore cette idée!!!)

 

Lorsque mes enfants étaient petits, je supportais de les laisser pleurnicher quand je "travaillais" pour eux (lessive, changer les draps, cuisiner, etc...) mais je ne supportais pas d'entendre ce même bruit pendant que je lisais un journal.  (Moi aussi!)

 

Concernant les crises de colère:  faites une blague pour désamorcer les choses.  Les mots suivants, prononcés d'une voix forte et décidée, ont jusqu'à présent réussi à transformer les colères en fous rires:

 

"Ah, mais quel enquiquineur celui-là!"

"Tais-toi, petit diplodocus!"