12/03/2010

Grandir Autrement

C'est le nom de la revue à laquelle je me suis abonnée récemment.  Leur site internet est ici

Je viens de recevoir le dernier exemplaire et je suis très impatiente de le lire car plusieurs sujets m'intéressent beaucoup:

 - fruits et légumes en feutrine (j'avais justement prévu d'en coudre)

 - feutrer la laine (on va pouvoir utiliser la laine de la bergerie voisine!)

 - le portage en pagne (je vais aller chercher le pagne qu'une amie a rapporté du Burkina Faso)

 - quand masser est difficile (Lapinet n'a jamais aimé, dommage...)

 - meubles en carton

 - prendre soin des cheveux au naturel (je cherchais justement une alternative au shampooing des supermarchés)

 - manger moins de viande: pourquoi? (à faire lire à mon Jardinier!)

 - des repas sans viande équilibrés (le Jardinier dit que je suis une végétarienne qui s'ignore...)

Picture 006


 

07:52 Écrit par Stef dans Maternage | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

06/03/2010

Couches lavables

Lorsque j'étais enceinte de Lapinet, je me suis informée sur les couches lavables.  Le Jardinier et moi étions d'accord sur le principe, mais pas pour les mêmes raisons:

 - argument du Jardinier: l'aspect écologique (moins de déchets)
 - argument de Stef: l'aspect santé (pas de produit chimique en contact avec les fesses de bébé)

Nous avons opté pour les langes en bambou (très très doux) mais il existe d'autres matières (chanvre, polaire, coton, etc... ).

J'ai eu droit à pas mal de questions.

"Tu es courageuse d'utiliser des lavables, ca prend du temps." 

Non madame!  Car c'est la machine à laver qui fait tout: on stocke les langes dans un seau (avec couvercle hermétique car quand on l'ouvre, je dois bien avouer que ca sent fort!), quand le seau est rempli on met les langes dans la machine à laver avec 1/3 de la dose de poudre et on ajoute 1 cuillère à soupe de cristaux de soude (pour bien décrasser).  On lave à 40 °C.  Quand c'est propre, on met sécher à l'extérieur si le temps le permet, sinon dans le séchoir électrique.

"Et pour les cacas, il faut gratter comme au temps de nos grands-mère?" 

Non madame!  Dans le lange, on place un voile de protection qui permet de retirer les selles sans se salir les mains, on le jette dans les wc car le voile est dégradable. 

"Et s'il n'y a pas de caca, on le jette aussi?" 

Non madame!  On le met dans le seau à langes car il peut être lessivé 3 ou 4 fois (après, il se déchire).

"Y a pas des fuites la nuit?" 

Non madame!  Jamais eu de fuites, et pour la nuit on ajoute une (ou deux) bande(s) absorbante(s) dans le lange.

"Ca coûte cher?" 

Oui et non madame!  Ca coûte cher au début, parce qu'il faut investir dans un lot de couches, mais une fois qu'on les a, on ne doit plus en acheter (mis à part le voile de protection et la poudre à lessiver).  Quand on fait le calcul pour un enfant jusqu'à sa propreté, cela ne revient pas plus cher que les jetables, et quand on a plusieurs enfants, c'est vraiment moins cher.


Les seules contraintes que j'ai trouvées au système sont:

 - il en faut une vingtaine, sinon on fait des machines à moitié pleines
 - ils font un effet "gros popotin" sur le bébé et certains pantalons très ajustés on dû mal à passer

Questions avantages, en voici une liste non-exhaustive:

 - laisse la peau de respirer
 - bambou et chanvre sont des matières naturellement anti-bactériennes
 - jusqu'à sa propreté, un bébé utilise 1 tonne de langes jetables.  Ok, maintenant on peut les recycler, mais avez-vous envie d'utiliser ce compost pour votre potager?  Pas nous!
 - moins polluant: une couche jetable génère énormément de déchets: fabrication, emballage(s), transport, recyclage
 - moins d'irritation des fesses: une couche jetable contient -entre autre- du gel absorbant et du parfum
 - durable: les couches lavables peuvent être utilisées pour plusieurs bébés

Vous l'avez compris, chez nous, les lavables, sont testés et approuvés!

 

Picture 028

10:43 Écrit par Stef dans Maternage | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

04/03/2010

Chaussures

Lapinet a 18 mois et jusqu'ici, il n'a porté que des chaussons souples.  On a évidemment eu droit à tous les "bons" conseils du genre: "S'il ne marche pas encore, c'est parce qu'il n'a pas de chaussures", "Il a besoin d'une bonne bottine", "Il commence à marcher, tu devrais lui mettre des chaussures", "Son pied a besoin d'être bien soutenu"  Etc, etc, etc...

On sourit poliment, on dit oui, mais on fait non!

Pourquoi? Parce que nous pensons qu'il est plus facile d'apprendre à marcher et à développer son équilibre quand on sent parfaitement le sol avec la plante des pieds.  On sent aussi mieux les différents revêtements (carrelage dur, tapis mou, parquet glissant).  Et puis, en Afrique, les gens ne portent pas chaussures, ils marchent pourtant très bien, et ils sont même les champions des marathons!  Alors, on a besoin d'une bonne bottine pour bien marcher, madame?

Maintenant, Lapinet aime courir à l'extérieur, et il faut une semelle imperméable pour garder ses pieds au sec et le protéger des petits cailloux.  On a trouvé ces jolies chaussures, avec une semelle très très souple (et  moins chères que chez un chausseur) ici.

 

Picture 001

09:59 Écrit par Stef dans Maternage | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

18/02/2010

Ni claque ni fessée


Nous avons passé hier une agréable fin d'après-midi, en bonne compagnie ... et agrémentée de cookies aux pépites de chocolat (merci Sophie pour la recette!).

On a bien papoté ... pendant que Lapinet a vidé une armoire et cassé un petit bol. Cet à ce moment-là que notre hôte m'a dit: "Ne lui donne pas de fessée". Oh que non!

Avec le Jardinier, dès que Lapinet a commencé à faire des bêtises, on a convenu ceci: "Ni claque ni fessée". Même si je dois bien avouer que parfois les doigts me démangent. A quoi bon? Pour quel résultat? Pour que Lapinet fasse de même et que je me fâche sur lui en lui disant qu'on ne peut pas, alors que moi je le fais? Non non, ici, la fessée n'est pas la bienvenue!
Les mains sont faites pour caresser, pas pour frapper.

Et comment on fait pour lui faire comprendre que nous ne sommes pas d'accord? D'abord, on lui explique, et s'il s'entête, on le déplace vers un autre endroit. Il faut s'armer de beaucoup de patience et d'amour.


Picture 020

09:10 Écrit par Stef dans Maternage | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

31/01/2010

Allaitement

Tout comme je ne m'imaginais pas être un jour maman; lorsque j'ai appris la bonne nouvelle, je n'imaginais pas nourrir bébé autrement qu'au sein.

L'allaitement me paraît une chose toute évidente, et assortie de plein d'avantages.

Pour le bébé d'abord:

 - le lait maternel est plein d'anticorps
 - le lait s'adapte aux besoins de l'enfant (le lait n'est pas le même à 1 mois qu'à 6 mois, mais il est également différent lors de la tétée du matin et lors de celle du soir, et encore différent en début de tétée et en fin de tétée)
 - le lait maternel évite les allergies
 - l'allaitement favorise un bon développement de la mâchoire: le bébé doit tirer assez fort pour obtenir le lait
 - le bébé régurgite moins

Et pour la maman:
 
 - juste après l'accouchement, quand on allaite, des contractions (douloureuse mais brèves) se produisent pour que l'utérus retrouve sa place
 - produire du lait demande beaucoup d'énergie à la maman: les kilos pris lors de la grossesse disparaissent plus rapidement (et ca, c'est très chouette!)
 - pendant la tétée, des hormones arrivent en masse rendant se moment "planant": allaiter rend zen, et une maman zen, ca fait un bébé zen (chez nous en tout cas)
 - quelle fierté de constater que son bébé grandit uniquement grâce à notre lait

Pour tout le reste de la famille:

 - le lait est tout de suite prêt et toujours chaud, ce qui évite de laisser le bébé pleurer pendant que le biberon chauffe (et de réveiller toute la maisonnée la nuit)
 - pas besoin d'emporter un immense sac (chez nous nous l'appelons "baby-case") lors des déplacements, juste de quoi changer le bébé
 - on peut allaiter partout où il n'y a pas de prise électrique
 - pas de biberon à acheter, nettoyer, stériliser et préparer (ce sont les papas qui vont être ravi!)

Vous l'avez compris je crois, chez nous, on prône l'allaitement maternel à tout qui veut bien l'entendre.  Mais attention, pas question de faire culpabiliser les mamans qui ont fait le choix du biberon.  Certaines mamans ne le sentent pas et il vaut mieux donner un biberon avec amour qu'une tétée sous la contrainte.

Et vous savez quoi?  Lapinet a 1 an et 5 mois et est toujours allaité, oui Madame!

PS: Un merci au passage au Jardinier et à la famille, qui m'ont toujours soutenue dans cette belle aventure.

 

078


07:41 Écrit par Stef dans Maternage | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |